Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mise au point claire, simple et rapide de la notion de maître spirituel, guide ou guru, selon la voie de la liberté, qui n'est pas un magicien ni un être extra-terrestre mais un éveillé vivant en même temps que ses disciples et respectant leur libre-arbitre.

 

 

Le maître spirituel, guide ou guru

 

 

Résumé :

 

Un guide spirituel est là pour guider, pas pour diriger ni commander. Dans la vie ''non-spirituelle'', quand on a un guide, que ce soit en montagne ou dans la forêt-pluviale d'Amazonie, on le suit. Un professeur émérite d'université, on reçoit son enseignement et s'il demande à ce qu'on lui pose une question et qu'il y répond, l'élève qui a posé la question ne dira pas : ''c'est votre avis, je garde le mien, chacun le sien ! ''

 

C'est la même chose pour un guide spirituel. Si un guru se la joue ''chef tout puissant'' c'est qu'il s'agit d'un faux guru vrai mégalo et, peut-être, manipulateur pervers et escroc.

 

Sur la voie de la Liberté le guide est obligatoirement un éveillé, comme l'était bouddha. Vous pourriez vous dire : ''voilà que josé (ou Sri Hans yoganand ji) se prend pour bouddha ! Je ne me prends pas pour bouddha : je suis plus jeune que lui ! S'ils veulent dire que je crois avoir le don d'ubiquité, une flamme violette qui me sort du chakra couronne et  posséder sept pouvoirs, dont celui de la parfaite connaissance de ses vies antérieures ils se trompent: je n'ai aucun de ces pouvoirs et bouddha-Gautama ne les avait pas non plus, pas plus que bouddha-Vipassi, bouddha-Sikhi, bouddha-Vessabhu, bouddha-Kakusanda, bouddha-Kônâgamana et bouddha-Kassapa.

 

Tout cela c'est des concepts religieux, anciens peut-être et rédigés en sanskrit par de vieilles barbes blanches mortes il y a longtemps mais il n'empêche qu'il s'agit de concepts. C'est fou comme des non-éveillés peuvent expliquer ce qu'est l'éveil et à quoi doit ressembler un éveillé !

 

L'éveil vient automatiquement après un nirvikalpa-samadhi et il n'y a pas de pouvoirs extraordinaires résultant de l'éveil à part la faculté de s'effacer afin de laisser passer le Satsang, de pouvoir entrer en Méditation profonde rapidement et à coup sûr et d'avoir la juste-vue. Aucun de ces pouvoirs ne donne le droit au guide de se prendre pour Dieu !

 

 

l'astérisque* renvoie au lexique

 

 

 

Aucune voie spirituelle vraie n'a jamais été sans un guide*.

Tous les maîtres, connus ou inconnus ont eu un maître,

sri Gautama [Bouddha] comme Jésus,

Lao-Tse comme guru Nanak. C'est ainsi.

Selon les enseignements du traité du yoga-originel

et du Bhaktimàrga, le maître spirituel

est un guide pour l'étudiant sincère.

Dans la vie spirituelle*, un chercheur* sincère

a besoin d’un guide pour lui indiquer clairement le chemin

et lui permettre de surmonter les obstacles.

 

 

"Le guide a un Dharma celui de te guider "

[Bhaktimàrga 3-1-2]

 

 

C'est  par les enseignements du guru, ou maître, que l'on trouve la voie de Dieu. Vous savez, le maître spirituel ne met rien à l'intérieur des disciples qui ne s'y trouvait déjà !

 

Évidemment que ceux qui prennent le guru pour Dieu, que le guru qui se prend pour Dieu conduisent à des dérives, au culte de la personnalité, aux dérives sectaires comme ce mot est entendu en occident. En Inde ce n'est pas un problème, tout le monde embrasse les pieds de tout le monde. Au Maroc c'est la main, mais en occident, dans le pays des lumières et de la révolution ça passe moins bien !

 

 

Un maître, un guide est indispensable. Avoir l'ambition d'évoluer en faisant sa ''cuisine'' seul est un leurre, une illusion générée par celui, en vous, qui n'aime pas suivre d'enseignement, qui se croit capable de tout faire seul.

 

 

 

 

 

 

Un guide véritable enseigne à ses disciples,

il est donc leur maître mais la relation n'est pas verticale.

Quand je fais l'ascension du mont-blanc,

je marche dans les pas d'un guide

et pourtant je ne me soumets pas à lui !

Soit un guide spirituel est un vrai guide,

c'est à dire qu'il a réalisé le chemin qu'il enseigne,

soit non en ce cas il ne peut pas être guide :

pour être guide il faut connaître le chemin.

 

 

Si je connais le chemin je ne puis me prendre pour ce que je ne suis pas : quand je vois briller la Lumière* de Dieu, en moi, comment pourrais-je me prendre pour quelqu'un d'important ? Il est absolument impossible de voir briller cette Lumière sans humilité*.

 

 

Le manque d'humilité empêche la Conscience*

de s'ouvrir en Méditation.

 

 

Comment savoir à qui vous avez affaire ? Il faut d'abord étudier l'enseignement, lire et voir s'il évoque, en vous un écho positif et puis il faut prendre contact avec le maître et échanger. De toutes façons un vrai guide spirituel ne vous ordonnera jamais rien, jamais ! Chacun est libre de sa vie. Tout au plus vous suggérera-t-il quelque chose. Soyons clair : un vrai guide ne vous dira jamais de faire quelque chose qui est contre votre intérêt ni de vous couper de vos relations, de quitter votre travail, votre famille, ni de vous enfermer dans une maison perdue au milieu des bois.

 

Votre vie privée ne concerne et ne regarde que vous.

Mais croyez-moi :

un véritable chemin spirituel doit toujours s'envisager

avec l'aide d'un guide.

 

 

Satsang en relation:

-première rencontre maître-disciple

-le guru a-t-il un égo ?

-Les concepts, le maître et la réalité

 

Avec un smartphone, ou certaines tablettes, le blog est moins confortable

Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur

Tag(s) : #guru, #guide, #maître, #yogaoriginel, #lavoie

Partager cet article

Repost 0