Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ici quelque chose est dit à propos de l'ego que vous n'avez jamais entendu ni lu. Un point de vue qui vous éclairera : l'ego, cette Grâce du Créateur offerte à l'âme pour qu'elle ait conscience d'elle-même a une autre utilité que celle-ci.

Si vous tenez à partager ce texte, faites un copié-collé

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet''

 

 

 

 

Résumé :

 

Incarnation après incarnation l'âme garde des traces de ses incarnations précédentes. Ce n'est pas comme une mémoire, akashique ou non, ce serait plutôt comme les traces qu'un vieux lierre laisse sur l'écorce des arbres quand ce lierre a été coupé.

 

La trace qui est ainsi laissée est celle de l'ego. Quand une âme s'incarne il lui est marié un ego, afin qu'elle ait conscience d'elle-même et qu'elle ait le libre-arbitre. En se désincarnant l'ego disparaît mais il a laissé une trace ''en-creux''.  Incarnations après incarnations l'âme évolue jusqu'à ce qu'elle soit capable de revenir à son origine en toute conscience. C'est la Libération.

 

 

 

 

Avant la toute première incarnation, il n'existe rien d'autre que la ''matière-originelle''. Il est impossible de dire ce qu'est cette ''matière''. Même les plus grands physiciens quantiques sont incapables de le faire. Ils en sont aux bosons et aux champs-de-bosons, ils parlent maintenant de la force-noire, comme dans la guerre des étoiles, et il a fallut pour cela le plus grand accélérateur de particules du monde, mais ces particules ne sont pas aussi élémentaires qu'ils le supposent, elles ne sont qu'une infime part de cet infini.

 

 

Quand l'âme s'incarne il lui est adjoint l'ego

pour qu'elle puisse dire je.

L'âme plus l'ego forment la conscience ou le Témoin,

l'âme incarnée.

Avec la conscience vient le libre-arbitre.

 

 

Avec le corps viennent d'autres choses, comme le mental, les instincts primaires, viscéralement attachés au corps, l'énergie qui circule, que les chakras distribuent, etc. Toutes ces choses ne doivent pas être une obsession. Il n'est pas nécessaire de les étudier, sauf si c'est votre métier.

 

 

Le ''traumatisme'' de l'incarnation fait que

votre conscience individuelle devient obnubilée

par ce qui est le plus apparent et oublie d'où elle vient,

au fur et à mesure que le temps passe

et que le nombre d'informations que votre mental reçoit, augmente.

Un jour, l'enfance disparue, votre conscience mentale

se coupe de l'âme et oublie complètement

la ''dimension'' d'où elle est issue.

Cet oubli est la cause du faux-ego.

 

 

Cette absence de conscience a des conséquences gravissimes : dualité, vanité, doutes, souffrances, confusion, cruauté, avidité, cynisme, désirs exacerbés, domination du faible par le fort, ambition démesurée, injustice, etc. Les seules références du bien et du mal deviennent les concepts.

 

 

Le reste de chaque existence est fait de diverses préoccupations et d'occasions de retrouver, en soi, le Royaume perdu, que l'on met ou non à profit. On a vu que le soi, qui est vous durant cette existence, était constitué de l'âme associée à l'ego. L'âme est comme une partie du grand tout d'où tout provient et l'ego s'imprime dans l'âme et y laisse son empreinte, comme un sceau sur de la cire. Quand l'âme se désincarne elle garde l'empreinte de l'ego.

 

 

Une âme incarnée pour la centième foi aura une empreinte faite de cent traces différentes, c'est ainsi qu'elle évolue de vies en vies, qu'elle se transforme et se ''raffine''. plus elle est raffinée et plus elle se souvient de cet état qui était le sien et qu'elle aspire à retrouver. Tous les désirs, toutes les aspirations au bonheur, le goût de la perfection, la quête de l'amour viennent de là , de cette intuition venue d'une mémoire oubliée qui revient petit à petit.

 

 

"Chaque incarnation donne à l'âme un peu plus de conscience"

Bhaktimàrga 1-2-14

 

 

C'est la raison qui fait que certaines personnes auront un penchant pour les choses subtiles, tandis que d'autres seront uniquement matérialistes. Quand l'âme incarnée a trouvé le moyen de redevenir, consciente de sa part divine, elle a le reste de l'éternité pour entrer en osmose avec elle, par la pratique des trois piliers et l'Observance de l'agya, c'est à dire la pratique de la méditation, du service et du satsang....à force de rencontrer la part de Divin qui est en lui, le témoin [âme+ego] active le processus permettant l'osmose avec sa nature Divine. Quand cette fusion est complète, il y a Libération.

 

 

 

 

 

Avec certaines tablettes et smartphones, le blog est moins confortable

si possible, visitez-le depuis un ordinateur

 

Tag(s) : #spiritualité, #but, #ego, #incarnations, #yogaoriginel, #lavoie, #hansyoganand, #bonheur

Partager cet article

Repost0