Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Voie est une pratique spirituelle, pas une religion. Elle vise à atteindre l'état de yoga ou de « conscience de la béatitude ». Il n'y a pas de postures à apprendre ni de mantra à répéter. Pour connaître son enseignement, renseignez-vous à l'adresse mail donnée en bas des textes.

texte de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la méditation et le vrai yoga.
Apprenez à tourner vos sens vers l'intérieur

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

Dans les pays occidentaux, la religion est en perte de vitesse. En France, le catholicisme n'attire plus grand monde. L'islam augmente son audience, sans doute plus comme marqueur d'appartenance culturelle et signe d'une rancœur et d'un sursaut d'orgueil que comme vecteur de spiritualité.

 

 

En même temps, la vraie spiritualité décline au profit d'autres pratiques, comme l'ésotérisme, l'hermétisme, les thérapies alternatives, l'occultisme, le paranormal, etc. La mode, la préoccupation de beaucoup est l'individu, l'identité, la liberté et le bien-être.

 

 

 

Spiritualité

 

 

 

La vraie spiritualité n'est ni la religion, ni les pratiques étranges citées précédemment. Elle est le domaine de l'Esprit, dans le sens d'âme, pas dans celui de mental. Il reste à dire ce qu'est l'âme. « Tous les mots qui servent à dire la spiritualité ont une même origine. Esprit, âme, spiritualité, nirvanà ont leurs racines dans le sanskrit, via le Perse, l’hébreu, le grec, le latin et ; enfin, le français. Cette racine est le mot « souffle », « respiration ». La spiritualité est donc le domaine de l’âme, ou du souffle-vital. Vous voyez, il n’y a là rien de magique ni de mystérieux. » (texte : ''Signification de l'âme'')

 

 

Un mot sanskrit nomme bien la spiritualité, mais il est utilisé, aujourd'hui, pour parler de tout autre chose, aussi il est presque inconsidéré de l'utiliser pour dire la spiritualité. Ce mot est « yoga ». En occident, le mot yoga désigne, très souvent, le hatha-yoga. Le hatha yoga pratiqué en occident n'a rien à voir avec celui des origines, tel que codifié par « Svatmarama* », un maître yogi du quinzième ou seizième siècle de notre ère, dans le livre « Hatha Yoga Pradipikà », « Gheranda Samhita », « Sochanda Tantra » et la « Dhyanabindu-Upanishad ».

 

*Svatmarama : nom religieux du nāthayogin « Cintāmani ». Le mot nàthayogin désigne un membre d'un ordre religieux ayant à voir avec le shivaïsme.

 

 

 

Yoga

 

 

 

En occident, le mot yoga désigne le hatha-yoga et ce yoga, le plus jeune de tous les yogas traditionnels des Indes, est pratiqué chez nous comme une sorte de fitness destiné à harmoniser l'esprit et le corps, à rester souple et en bonne santé. Les postures, ou asanas, sont nombreuses et souvent difficiles à tenir, or, dans le Yogasûtra, de Patanjali, plus ancien que le Hatha Yoga Pradipikà, il n'est question de posture qu'une fois, dans l'aphorisme 2.29 : « Asana : avoir une posture stable et confortable en méditation. »

 

 

La Voie est une pratique visant à atteindre le « yoga ». Ce mot désigne un état de conscience, pas une discipline spirituelle. Pour que ce mot désigne une discipline spirituelle, il faut qu'il ait un autre mot associé, par exemple : « Jnana-yoga », qui signifie « Atteindre la conscience de la béatitude par la connaissance ». Un autre mot : « Bhakti-yoga », qui veut dire, « Atteindre la conscience de la béatitude par la dévotion ». Il y a encore « Karma-yoga » qui parle d'une discipline où l'action doit être désintéressée, ressemblant à la notion de « non-agir » (Wuwei) de Lao-Tseu.

 

 

Le mot yoga est, habituellement donné pour signifier : « union », « unité ». Ces acceptions datent d'un moine errant, Adi Shankara, au VIIIᵉ siècle. Mais, dans le Yogasûtra, livre rédigé entre 200 av. J.-C. et 500 après. J.-C, donc antérieur au moine errant et au livre sur le hatha-yoga, ce mot signifie « libération » « repos ». Il n'est jamais traduit, dans les traductions du yogasûtra.

 

 

Par exemple, l'aphorisme 1.2 : « Yogà citta-vrtti-nirodhah » est traduit par « Le yoga est la maîtrise des fluctuations du mental » Pourquoi seul le mot sanskrit « yoga » n'est-il pas traduit ? En le traduisant, avec le sens qu'il avait à l'époque, cet aphorisme dit : « La liberté (ou le repos) est l'indifférence aux variations du mental. » Il existe une traduction du Yogasûtra qui tient compte de toutes ces choses, vous pouvez la trouver ici.

 

 

 

La Voie

 

 

 

En ancien chinois, La Voie se dit « Tao ». Pourtant, La Voie n'est pas taoïste. Lao-Tseu, l'éveillé de référence du taoïsme, n'était pas taoïste. Gautama, le buddha (éveillé) le plus connu, n'était pas bouddhiste. Il était moine d'une sorte de Jaïnisme (réformé) sous l'autorité spirituelle de Mahavira.

 

 

Donc, en résumé, La Voie est une pratique spirituelle, pas une religion. Elle vise à atteindre l'état de yoga ou de « conscience de la béatitude ». Il n'y a pas de postures à apprendre ni de mantra à répéter. Pour connaître son enseignement, renseignez-vous à l'adresse mail donnée en bas des textes.

 

 

 

 

 

 

e.mail de contact : lavoie.eu@gmail.com

Le blog des satsang

 

Avec un smartphone ou certaines tablettes, ce blog est moins confortable.

Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur.

 

Tag(s) : #LaVoie, #spiritualité, #yoga, #yogasûtra, #HansYoganand, #Taoisme, #LaoTseu
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :