Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le détachement n'est pas l'indifférence. On peut utiliser des biens matériels sans y être attaché, on peut manier les concepts, sans y être attaché. Le vrai détachement est une condition essentielle pour vivre une vraie vie. Mais comment se détacher ? Il y a un truc.

Texte de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie et le détachement.
Le détachement n'est pas de se passer des choses, mais c'est qu'elle ne nous dominent pas

 

in english

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

 

Le blog où se trouvent les satsang est ici

 

 

 

 

Résumé :

 

Le vrai détachement n'est pas l’indifférence, ni le manque d'intérêt, pas plus que le sacrifice, ni la privation. Le vrai détachement est possible quand vous avez trouvé autre chose à quoi vous attacher : pour se détacher, pour lâcher prise il faut avoir quelque chose à quoi s'attacher en remplacement et il faut que cette chose de remplacement soit une chose qui vous libère. C'est le propos de La Voie, de sa pratique : vous proposer quelque chose à quoi vous attacher qui vous libère. Nous nommons cette ''chose'' le Saint-Nom ou Verbe, mais on peut lui donner d'autres noms, comme Satnam, Te, Grâce, amour de Dieu, etc.

 

 

 

 

Quand il est question du détachement comme vertu indispensable à la spiritualité, certains s'inquiètent et parlent de l'utilité de profiter de ses sens, de la beauté qu'ils voient à s'impliquer dans ce monde et dans les relations humaines. Les mêmes ne comprennent pas que l'on se méfie de la course à l'argent. Ils expliquent qu'il faut bien une maison où vivre et une automobile pour se déplacer et demandent à quoi serviraient de longues études s'il ne fallait pas espérer en retirer de légitimes retours sur investissement, etc. Ils disent aussi qu'il faut aimer son conjoint, ses parents, ses enfants et ses amis, que de rester solitaire et pauvre n'est pas souhaitable. Ils ont raison !

 

 

Le détachement n'est pas le manque d'intérêt, l'insensibilité, 

la misanthropie ni la relégation sociale.

Il y a l'indifférence et, ce qu'en Inde on nomme,

le vrai détachement.

 

 

Vouloir augmenter sa conscience ne signifie pas aller au fond de la forêt pour y vivre en ermite. La vie spirituelle n'empêche pas d'aimer la campagne, plutôt que la ville, de s’intéresser à la civilisation sumérienne, de raffoler du football, ni de trouver sa voisine charmante ou son voisin.

 

 

 

 

Conscience de l'essentiel

 

 

 

Le vrai détachement, celui d'une spiritualité bien comprise, est la conscience de ce qui est essentiel et de ce qui ne l'est pas. Être le propriétaire d'une belle maison, avec un grand jardin n'est pas un problème, ce qui l'est, c’est quand votre bonheur dépend de cette maison. Un jour une inondation peut la détruire. Vous retrouverez-vous complètement abattus et pleurant disant : « Ma vie est fichue ! » ?

 

 

C'est valable pour tout : une auto, des meubles, une position sociale. Vous pouvez acquérir ces biens et en profiter, mais faire tout reposer dessus, c’est de l'inconscience : toutes ces choses peuvent vous être retirées d'un coup. Possédez les choses, mais qu'elles ne vous possèdent pas.

 

 

C'est comme l'amour sentimental : ce sentiment est indispensable à l'être humain. Quand il manque d'amour il devient fou et s'éteint comme une braise sur laquelle personne ne souffle. Mais, dépendre d'une personne pour avoir cet amour est dangereux ! Imaginez : cette personne vous quitte, en vous laissant seul avec votre amour pour elle. Cet amour rendu stérile devient souffrance. Cette position est dangereuse. La peur de perdre cet amour vous rend jaloux et finit par vous le faire perdre.

 

 

 

Une intarissable

source de satisfaction

 

 

 

 

 

 

Comment parvenir au vrai détachement ?

Pas en faisant du détachement une posture morale,

intellectuelle ni en s'y efforçant.

Il vient quand vous avez trouvé la source de la paix

et de l'amour en vous.

C'est le propos de La Voie.

 

 

"Le détachement ouvre la porte du Royaume,

l'indifférence la referme"

 

Bhaktimàrga 1-5-12

 

 

 

 

 

e.mail de contact : lavoie.eu@gmail.com

le blog des satsang

 

Avec un smartphone ou certaines tablettes, ce blog est moins confortable. Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur.

 

Tag(s) : #attachements, #yogaoriginel, #lavoie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :