Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

English below. Le Dhammapada est un recueil des paroles les plus courtes, tout en restant évocatrices du message attribué au bouddha Sakyamuni. Poétique, l’original pāli est déjà déformé par les traductions, car le bouddha ne parlait pas cette langue. Pour autant, il est possible de comprendre l’essence du message en observant le sens général de ces versets.

Le Dhammapada est un recueil des paroles les plus courtes, tout en restant évocatrices du message attribué au bouddha Sakyamuni.

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

Le Dhammapada

 

English below

 

XI. La vieillesse

 

 

Chapitre X

 

 

146. Quel rire, quelle exultation peut-il y avoir quand le monde est dans les ténèbres de l'ignorance ? Étant plongé dans l’obscurité, pourquoi ne cherchez-vous pas la lumière ?

 

147. Vois ce corps apprêté, masse de souffrances et d'infirmités auquel s’applique constamment l’esprit et duquel rien ne dure, rien ne persiste.

 

148. Complètement usée, cette forme périssable, nid de maladies, masse putride, se brisera. En vérité, sa vie se terminera dans la mort.

 

149. Ses os grisâtres seront jetés comme des courges en automne. Quel plaisir y-a-t-il à les regarder ?

 

150. D’os est faite cette cité, habillée de chair et de sang. En elle sont déposés le déclin, la mort, la vanité et le dénigrement.

 

151. Même les chars royaux ornés s’usent, le corps aussi arrive à la vieillesse, mais le Dharma* du Sage ne décline point, ainsi que les Sages le révèlent parmi les Sages.

 

* Enseignement, voie dans le sens de pratique spirituelle.

 

152. Un ignorant vieillit comme le bœuf ; ses muscles croissent, sa sagesse ne s’accroît pas.

 

153. À travers tant de naissances, j’ai erré dans le Samsara, cherchant, mais ne trouvant pas le bâtisseur de cette maison. Pleine de souffrance est la naissance répétée.

 

154. Ô bâtisseur de maison, vous êtes vu, vous ne construirez plus de maison, toutes les poutres sont cassées, votre faîte est brisé, vers le nirvana va mon esprit. L’extinction de la soif*, je l’ai atteinte.

 

* La réalisation du but de la vie.

 

155. Ceux qui n’ont pas mené, dans leur jeunesse une vie consacrées au dharma, ou qui n’ont pas acquis de mérites, languissent comme de vieux hérons au bord d’un lac sans poissons.

 

* « Brahmacariya » ne signifie pas seulement « vie de chasteté », comme il est traduit habituellement pour ce verset. Ce mot signifie aussi « étude de Véda ». Ici, « Veda » ne parle pas du recueil de paroles sacrées mais « connaissance », pour parler de la connaissance de la vérité qui vient par la révélation et la pratique du dharma, ou la voie de Bouddha. Sri Gautama n'a jamais prôné la chasteté à d'autres qu'aux moines (bikkhus), ses disciples les plus impliqués dans le dharma ou La Voie.

 

156. Ceux qui n’ont pas mené dans leur jeunesse une vie consacrée au dharma, ou qui n’ont pas acquis de mérites, gisent comme des arcs hors d’usage. Ils soupirent après le passé.

 

Les boutons de partage sont à la suite de la traduction.

 

 

 

 

 

e.mail de contact : lavoie.eu@gmail.com

Le blog des satsang

 

Avec un smartphone ou certaines tablettes, ce blog est moins confortable.

Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur.

 

 

XI. Old age

 


146. What laughter, what exultation can there be when the world is in the darkness of ignorance? Being plunged into darkness, why don’t you seek the light?


147. Behold this prepared body, a mass of sufferings and infirmities to which the spirit constantly applies and from which nothing lasts, nothing persists.


148. Completely worn out, this perishable form, a nest of diseases, a putrid mass, will break. In truth, his life will end in death.


149. His grey bones will be thrown like squash in the fall. What pleasure is there in looking at them?


150. This city is made of bone, clothed in flesh and blood. In it are deposited the decline, the death, the vanity and the denigration.


151. Even the ornate royal chariots wear out, the body also reaches old age, but the Dharma* of the Sage does not decline, as the Sages reveal among the Sages.


* Teaching, path in the direction of spiritual practice.


152. An ignorant man grows old like an ox; his muscles grow, his wisdom does not increase.


153. Through so many births, I wandered in the Samsara, seeking, but not finding, the builder of this house. Full of suffering is repeated birth.


154. O builder of house, you are seen, you will no longer build a house, all the beams are broken, your ridge is broken, towards nirvana goes my spirit. The quenching of thirst* I have achieved.


* Achievement of life’s purpose.


155. Those who have not lived a life devoted to dharma* in their youth, or who have not acquired merit, languish like old herons on the shores of a lake without fish.


* “Brahmacariya” does not mean only “life of chastity”, as is usually translated for this verse. It also means “study of Veda”. Here, «Veda» does not speak of the collection of sacred words but «knowledge», to speak of the knowledge of the truth that comes through the revelation and practice of the dharma, or the way of Buddha. Sri Gautama never preached chastity to anyone other than the monks (bikkhus), his disciples most involved in the dharma or The path.


156. Those who have not lived a life dedicated to Dharma in their youth, or who have not acquired merit, lie like bows out of use. They long for the past.

 

 

 

 

 

Contact email: lavoie.eu@gmail.com

 

With a smartphone or some tablets, this blog is less comfortable.

If you can, visit it from a computer.

 

Tag(s) : #Dhammapada, #buddha, #bouddha, #spiritualité, #LaVoie, #hansYoganand, #méditation, #spirituality, #meditate, #yoga
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :