Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

English below. Le Dhammapada est un recueil des paroles les plus courtes, tout en restant évocatrices du message attribué au bouddha Sakyamuni. Poétique, l’original pāli est déjà déformé par les traductions, car le bouddha ne parlait pas cette langue. Pour autant, il est possible de comprendre l’essence du message en observant le sens général de ces versets.

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

Le Dhammapada

 

English below

 

VII. Le méritant

 

 

Chapitre 6

 

 

90. Pour celui qui est réalisé, détaché et sans souffrance, la fièvre de la passion* n’existe pas.

 

* Guna Rajas.

 

91. Les vigilants travaillent sur eux-mêmes, à aucun maison ils ne sont attachés. Comme des cygnes quittent leur étang, ils abandonnent abri après abri.

 

92. Ceux qui n’entassent pas, qui sont attentifs à propos de la nourriture, dont l'occupation est la vacuité*, le non manifesté, la Libération, ont un chemin qui ne peut être borné, libre comme celui des oiseaux dans l’espace.

* Lao-Tseu disait "Tao".

 

93. Celui dont les impuretés sont détruites, qui n’est pas attaché à la nourriture, dont l'occupation est la vacuité, le non-manifesté, la Libération, a un chemin qui ne peut être borné, libre comme celui des oiseaux dans l’air.

 

94. Ceux dont les sens sont soumis, tels des chevaux de guerre entraînés par le conducteur de char, dont la vanité est détruite et sans impuretés, de tels hommes fermes, même les Deva les tiennent pour chers.

 

95. Comme la terre, comme un pilier du ciel, une personne libérée n’est pas ébranlée, elle est comme un étang non souillé par la boue. Pour un tel être qui ne peut changer, il n’y a plus d’errance.

 

96. En paix est l'esprit, douce la parole et l’action de celui qui, ayant la parfaite connaissance, est pleinement libre, parfaitement paisible et équilibré.

 

97. L’homme qui n’est pas crédule, qui comprend l’incréé, qui a coupé les liens de l’existence, qui a mis une fin à tout hasard, qui a renoncé au désir, celui-là, vraiment, est réalisé.

 

98. Que ce soit dans un village ou dans une forêt, dans la vallée ou sur la colline, où que les Hommes de mérite demeurent, délicieux, vraiment, est ce lieu.

 

99. Délicieuses sont les forêts, qui ne plaisent pas aux mondains. Ceux qui sont sans passions s’y réjouiront, car ils n’y cherchent pas les plaisirs sensuels.

 

 

 Les boutons de partage sont après la traduction.

 

 

 

 

e.mail de contact : lavoie.eu@gmail.com

Le blog des satsang

 

Avec un smartphone ou certaines tablettes, ce blog est moins confortable.

Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur.

 

 

 

VII. The Meritorious

 

 

90. For him who is fulfilled, detached and without sorrow, the fever of passion does not exist.

 

91. The vigilant work on themselves, they are not attached to any house. As swans leave their ponds, they abandon shelter after shelter.

 

92. Those who do not crowd, who are attentive to food, whose occupation is emptiness, no-manifested, liberation, have a path that cannot be bounded, free like that of birds in space.

 

93. He whose impurities are destroyed, who is not attached to food, whose occupation is emptiness, no-manifested, liberation, has a path that cannot be bounded, free like that of birds in the air.

 

94. Those whose senses are subdued, like horses of war trained by the chariot driver, whose vanity is destroyed and without impurities, such firm men, even the Deva hold them dear.

 

95. Like the earth, like a piler of sky, a liberated person is not shaken, it is like a pond unclean by mud. For such a being who cannot change, there is no more wandering.

 

96. In peace is the spirit, the gentle word and action of one who, having perfect knowledge, is fully free, perfectly peaceful and balanced.

 

97. The man who is not gullible, who understands the uncreated, who has severed the bonds of existence, who has put an end to all chance, who has renounced desire, this, really, is realized.

 

98. Whether it be in a village or in a forest, in the valley or on the hill, wherever the men of merit remain, delicious, truly, is this place.

 

99. Delightful are the forests, which do not please the worldly. Those without passions will rejoice, because they do not seek the pleasures of sensuals pleasures.

 

 

 

 

 

Contact email: lavoie.eu@gmail.com

 

With a smartphone or some tablets, this blog is less comfortable.

If you can, visit it from a computer.

 

Tag(s) : #Dhammapada, #spiritualité, #Bouddha, #spirituality, #LaVoie, #méditation, #HansYoganand, #meditate, #yoga
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :