Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Saviez-vous que le mot : « chrétien », existait depuis le 1ᵉʳ siècle. Il a été inventé dans une communauté de premiers disciples de Jésus, dans la ville d'Antioche. Avant ça, les disciples de Jésus étaient nommés : « les adeptes de La Voie ». Lao-Tseu, un éveillé chinois contemporain de Confucius (milieu du VIᵉ siècle av. J.-C.- milieu du Vᵉ siècle av. J.-C.) avait nommé sa doctrine : « tao », ce qui signifie : « La Voie ».

texte de sri hans Yoganand ji à propos de La Voie, de Jésus, des chrétiens et de la spiritualité.
Jusqu'au milieu du premier siècle, les disciples de jésus n'étaient pas chrétiens

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

Beaucoup de personnes suivent les enseignements d'un maître disparu. Par exemple, les chrétiens avec Jésus, les bouddhistes, avec sri Gautama des Sakyas, les taoïstes avec Lao-Tseu, les sikhs avec Guru Nanak, les vishnouïtes avec le maître inconnu que les aryas avaient surnommé « le noir » ou « krishna », etc. Comment peut-on suivre les enseignements d'un maître mort ? Par les livres ? Mais, qui a rédigé ces livres ?

 

Jésus n'était pourtant pas chrétien ni Gautama bouddhiste. Lao-Tseu n'était pas taoïste. Celui que les aryas avaient surnommé le noir n'était pas vishnouïte ni hindouiste. Ces éveillés, ces maîtres parfaits avaient eu un maître, par exemple Gautama, avec Mahavira, un grand maître et réformateur du jaïnisme. Gautama, avant de connaître l'éveil, était un moine jaïn.

 

Saviez-vous que le mot : « chrétien », existait depuis le 1ᵉʳ siècle ? Il a été inventé dans une communauté de premiers disciples de Jésus, dans la ville d'Antioche, sur la rive gauche de l'Oronte, dans la Syrie historique qu'occupe la ville moderne d'Antakya, en Turquie. C'était l'une des villes d'arrivée de la route de la soie.

 

Cette communauté abritait Joseph Barnabé, le Chypriote (Saint-Barnabé), qui y fit venir l'ex-persécuteur Romain, Saul, devenu après sa conversion, Paul (Saint-Paul). Paul y resta douze ans, de l'an 40 à l'an 52. C'est alors que les membres de cette communauté furent surnommés « chrétiens » ou « christianos », « disciple du christ ».

 

Avant ça, les disciples de Jésus étaient nommés : « Les adeptes de La Voie ». Lao-Tseu, un éveillé chinois contemporain de Confucius (milieu du VIᵉ siècle av. J.-C.- milieu du Vᵉ siècle av. J.-C.) avait nommé sa doctrine : « tao », ce qui signifie : « La Voie ».

 

Antioche, où le nom de « chrétien » a été inventé, et où avant ça, les disciples de la doctrine de Jésus étaient « les adeptes de La Voie », était une destination finale de la route de la soie. Cette route partait de Chine et arrivait au levant en passant par les Indes.

 

Cette route a permis de nombreux échanges, non seulement économiques, commerciaux, mais aussi culturels et spirituels. Ces pays du levant ont été très longtemps plus tournés vers l'Asie que vers l'occident, Grèce exceptée. À une époque, l'empire perse allait des frontières d'Anatolie en Inde, englobant ce qui est devenu le Pakistan. Le bouddhisme, par exemple, a grandement influencé les philosophes présocratiques et les Perses, avec Mani.

 

La doctrine de Lao-Tseu, le Tao ou « La Voie » était « chinoise ». Celle de sri Gautama (Bouddha), le « Dharma », était « indienne ». Quand on analyse ces doctrines, au-delà des noms qu'on leur donne, des époques de leurs créations et des pays d'origine, ces doctrines ont un même enseignement.

 

Je ne parle pas des religions, des spiritualités actuelles, comme le taoïsme, le bouddhisme et le christianisme. Je parle de la spiritualité, de la sadhana que pratiquaient et enseignaient Sri Gautama, un sramana* Jaïn, devenu éveillé, Lao-Tseu et Jésus. Je dois ajouter l'enseignement de Patanjali et de La Voie actuelle.

* Sramana, nom donné à pratiquant assidu d'une mystique de type Jaïn, ajivikas et bouddhiste.

 

Si vous lisez le Tao-Te-King, les Suttas et les évangiles, sans compter la Bhagavad-Gîtâ, les Upanishads, le Bhaktimàrga, vous constatez que ces enseignements sont similaires. Ce qui n'a rien d'étonnant, si vous considérez que ces enseignements sont vérités et qu'il n'y a qu'une vérité. Je parle de la vérité universelle, pas des vérités individuelles. Cela dit, je vous conseille de lire ces livres dans des traductions convenables. Je vous mets en lien, certaines traductions qui me paraissent fiables. Cliquez sur les noms en bleu, ils vous mèneront vers ces traductions.

 

 

 

 

 

e.mail de contact : lavoie.eu@gmail.com

Le blog des satsang

 

Avec un smartphone ou certaines tablettes, ce blog est moins confortable.

Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur.

 

Tag(s) : #chrétiens, #christianisme, #LaVoie, #HansYoganand, #LaoTseu, #spiritualité, #spirituality, #Jésus
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :