Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'âme se souvient, pas du détail de ses vies passées mais elle garde la trace de son milieu d'origine et aspire à y retourner. Identifiez-vous à l'âme et vous aurez cette aspiration. Identifiez-vous à vos concepts et vous rêverez de concepts.

In english

 

Résumé :

 

l'âme se souvient de son milieu d'origine. Il ne s'agit pas des annales akashique, et si la mémoire a gardé la ''mémoire'' de la béatitude d'où elle est originaire ce n'est pas une mémoire faite de mots et d'images mais plutôt comme un sentiment qu'il lui manque quelque chose et la reconnaissance, chaque fois qu'un bonheur paisible lui vient, que ça a de l'importance et c'est comme un impression de déjà vu.

 

l'astérisque* renvoie au lexique

 

 

Il est souvent question du paradis perdu.

L'Éden est une métaphore

dont l'origine remonte aux débuts de l'humanité,

quand l'homo-sapiens a quitté l'Afrique,

au Paléolithique supérieur et qu'il est arrivé

dans les terre arides de l'Arabie et qu'il y a trouvé

une vallée verdoyante irriguée par des rivières,

dans l'actuel Yémen, au bord de l'océan.

Cet endroit a été nommé Éden

bien après, vers la Mésopotamie,

en mémoire des récits anciens, pour désigner le paradis.

 

 

 

Mais le paradis perdu des chrétiens existe lui. Jésus Christ le nommait le Royaume*. En Inde certains disent Satçitananda. Il est votre destination et votre origine.

 

 

"Le Christ a dit que si le Royaume était dans le ciel

les oiseaux te devanceraient,

Que s'il était dans la mer

les poissons te devanceraient.

En Vérité le Royaume est en toi "

[Bhaktimàrga 1-1-46]

 

 

Au moment de l'incarnation l'âme est liée à l'ego*, pour qu'elle ait conscience d'elle même et qu'elle dispose ainsi du libre-arbitre. Votre âme* se souvient de la Paix* d'où elle vient et cette mémoire vous donne l'irrépressible besoin, la soif d'y retourner.

 

La souffrance incomprise

 

Tant que vous n'identifiez pas la source de cette soif, cela engendre en vous une souffrance difficile à soulager. Voilà la souffrance latente, chronique, la frustration qui vous pousse à la consommation sans retenue des biens matériels et des plaisirs dans l'espoir, sans cesse déçu, de la soulager. C'est peine perdue, car les plaisirs et les possessions ne peuvent combler ce manque, ce manque de l'Amour* dont vous avez le souvenir et sur lequel votre mental* ne sait quel mot poser.

 

L'amour romantique

 

En occident, l'esprit a inventé le romantisme, les sentiments, l'amour courtois. Éduqués "à la mamelle de ces idées" certains, nombreux, recherchent la femme ou l'homme de leur vie, comme si une autre personne pouvait donner un sens à leur existence ! C'est vraiment faire preuve d'une modestie maladive d'imaginer qu'ils sont nés pour aimer une personne et se faire aimer d'elle, que sans quelqu'un d'autre ils sont incomplets ! Cette idée étrange les aveugle et ils vont de déceptions en déceptions, de souffrances en souffrances laissant leurs esprits s'aigrir au fil des ans qui passent.

 

Se réduire comme peau de chagrin

 

A force de séparations, de divorces douloureux, de dépressions nerveuses, dont ils ne se relèvent qu’après bien des années, ils se réduisent comme peau de chagrin, rabougris, ne croyant plus en rien, amers au fond de leurs tanières. Pourtant l'Amour est là, en nous et nous pouvons y goûter à volonté.

 

 

Si, goûtant cet amour intérieur, il vous vient l'envie de le partager avec quelqu'un et qu'il se trouve que la vie avec ce quelqu'un ajoute, à l'harmonie, une tendresse faite de compréhension et de partage, alors tant mieux !

 

L'amour pour quelqu'un peut-être plein

de joie de complicité et de plaisir.

Il n'est pas interdit d'avoir du plaisir, de la joie

et d'aimer vivre dans ce monde.

Il est simplement dommage de se perdre dans l'erreur

et de laisser le temps filer dans le doute et la douleur.

 

''Cherche d'abord le Royaume et tout le reste te sera donné de surcroît ''.

[Matthieu 6:33]

 

Partir du bon point

 

Vous pouvez tout faire: étudier, travailler, écrire, jouer de la musique, faire du sport, vivre en couple, fonder une famille, acheter une maison, conduire des voitures de sport, faire de la politique etc. Mais vous devez partir du bon point, en toute Conscience*. La pratique de la voie est le bon point où se tenir pour exister et faire tout ce que l'on doit, que l'on veut, que l'on peut en restant dans la Paix du dedans. Ici et maintenant est le bon endroit et le bon moment.

 

"L'Observance de l'Agya mène à l'Unité"

[Bhaktimàrga 2-1-31]

 

 

Satsang en relation:

 

-Raffiner l'âme

-Oubliez-vous

-Qui est votre âme ?

 

Sur certaines petites tablettes et smartphones ce blog est moins confortable

Si possible, visitez-le sur ordinateur

Tag(s) : #Notre vie, #âme, #souffrance, #conscience, #yogaoriginel, #lavoie

Partager cet article

Repost 0