Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jusqu'à présent, je vous disais qu'il fallait pratiquer "les trois piliers", le service, le satsang et la méditation et suivre l'agya et cet agya semblait être une possibilité offerte, une aide facultative dans l'Observance. Mais l'agya est aussi important que les trois piliers ! L'agya est un commandement ! C'est d’ailleurs la traduction du mot en français. Dorénavant, La Voie repose sur quatre piliers, le service, le satsang, la méditation et les angas !

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

Si vous tenez à partager ce texte, copiez-collez son adresse

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

Je vais faire évoluer la pratique de La Voie. Certains pratiquants n'ont pas besoin de préconisations importantes pour réaliser la Voie, les trois piliers leur suffisent, d'autres demandent plus de guidance, de direction, d'aide pour évoluer. Par exemple, certaines personnes ont une telle conscience que le code de la route ne leur est pratiquement pas nécessaire : ils se comportent en tenant compte de la météo, des circonstances, du trafic, de la route, de la circulation, de leur voiture, etc. Dans l’intérêt général. Pour d'autres, il faut des panneaux d'interdiction, des limitations de vitesse, des radars, des gendarmes et policiers en surveillance.

 

 

Quatre piliers

 

 

Jusqu'à présent, je vous disais qu'il fallait pratiquer "les trois piliers", le service, le satsang et la méditation et suivre l'agya et cet agya semblait être une possibilité offerte, une aide facultative dans l'Observance. Mais l'agya est aussi important que les trois piliers ! L'agya est un commandement ! C'est d’ailleurs la traduction du mot en français. Dorénavant, La Voie repose sur quatre piliers, le service, le satsang, la méditation et les angas ! Mais où est passé l'agya ? L'agya, dorénavant, est l'ensemble des quatre piliers. Ce qui s’appelait « agya », c'est-à-dire les préconisations, devient les "angas".

 

Le mot « anga » signifie, en sanskrit, « subdivision », « partie », « branche ». Il est utilisé dans le yogasûtra, de Patanjali pour nommer l'ensemble (huit angas) de ce qui fait la sadhana du yoga pratiqué par Patanjali. Ce mot est aussi utilisé dans le védisme, où il y a six angas, dans le jaïnisme et le bouddhisme, où il décrit les catégories des paroles du Bouddha et les causes de l'éveil (bodhi).

 

Donc, évidemment, tous les satsang que j'ai publié ont une erreur, maintenant. Je ne vais pas prendre le temps de les corriger, je ne l'ai pas, mais à partir de la publication de ce texte, l'agya désignera les quatre piliers de La Voie : le service, le satsang, la méditation et les angas. Dans le « livre de La Voie » ou « Bhaktimàrga », ça ne change rien, mieux même ; ça donne plus de sens aux versets où le mot agya est utilisé. Le mot agya signifie « commandement », non pas dans le sens militaire, comme un ordre, mais dans le sens spirituel, comme les dix commandements.

 

 

Les angas sont des agyas

 

 

Les angas sont des agyas (commandements), ayant trait à l'hygiène de vie, par exemple. Il n'y a pas d'interdits alimentaires, comme le porc ou la viande, mais il est conseillé de faire preuve de modération, pas seulement pour la nourriture, mais pour tout. Il est plus facile de méditer quand on n'est pas en surpoids. Le service aussi, est plus facile, quand on ne souffre pas de surcharge pondérale ; tout est plus facile, moins fatiguant, quand on a un poids corporel convenable.

 

Dans les angas, il est conseillé de dormir, de rester aussi propre que possible, de se soigner, etc. Toutes ces préconisations (agyas) sont de l'ordre du bon sens, mais ont une importance capitale dans l'Observance des trois autres piliers, plus particulièrement pour le service et la méditation. Les angas parlent aussi de notre relation aux autres. Je vais affiner ces angas, au fur et à mesure que j'en aurai le temps. Encore une fois, certains se contentent des trois premiers piliers (service-satsang-méditation), mais vous pouvez avoir besoin d'un tuteur plus fort, pour tenir droit dans cette pratique. Les angas vous aideront à vivre une existence compatible avec l'accomplissement de votre destinée spirituelle. Ils vous aideront aussi à vivre votre existence humaine d'une meilleure façon !

 

 

Une terre fertile

 

 

Les trois premiers piliers, sont les graines de la connaissance non-apprise (véda), la connaissance de l'Unité. Le quatrième piliers, les angas, est la terre dans laquelle ces graines sont semées et où elles germent, prennent racines et croissent. Si vous n'avez pas une grande motivation, comment voulez-vous approfondir votre conscience de l'Unité, votre relation à Dieu ? Les angas du quatrième piliers demandent aussi une certaines motivation, pour être pris en compte, respectés.

 

Voyez la méditation profonde, il en faut de la maîtrise pour faire fi des pensées, de ses émotions, de son corps pour entrer en contemplation ! L'exercice quotidien des angas est un entraînement efficace pour les autres piliers de La Voie. Par exemple, pour l'alimentation : si vous ne devez pas dépasser un certain nombre de calories, chaque jour, à cause d'un surpoids dommageable pour votre santé, et la pratique du service et de la méditation, et que vous êtes incapable de résister aux pulsions qui vous poussent à dépasser ce quota de calories, pourquoi seriez-vous capable de dominer votre mental dans la méditation ?

 

Dieu a soufflé en vous cette part de lui qui donne vie à toutes vies, et cette vie qui est en vous, qui est votre vie, il vous l'a donnée et vous la laisse pour que vous en fassiez ce qu'il a prévu que vous en fassiez. Cette vie incarnée a une « obsolescence programmée », aux alentours de cent-vingt-ans, et si vous n'atteignez pas cet âge, sauf accident, c'est qu'il y a quelque chose que vous ne faites pas bien ! Vous êtes responsable de votre santé, pour une très grande part. Votre devoir sacré, au regard du don que Dieu vous fait, est de traiter votre vie avec tout le respect qu'elle mérite. C'est un des objectifs des angas, le quatrième pilier de l'agya.

 

Vous pourriez imprimer les angas et les relire de temps à autre afin de vous habituer à vivre votre vie selon La Voie. En plus, le respect des angas, nonobstant La Voie, permet de vivre une vie optimale, avec une santé, un dynamisme et un moral très favorables ! Les angas se retrouvent dans beaucoup de spiritualités, comme La Voie, le yoga (de Patanjali), le jaïnisme, le bouddhisme, le védisme et l'hindouisme.

 

 

 

 

Avec un smartphone, ou certaines tablettes, le blog est moins confortable

Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur

 

Tag(s) : #agya, #angas, #spiritualité, #lavoie, #hansyoganand, #sadhana, #yoga

Partager cet article

Repost0