Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Finalement, quand on fréquente la lumière assidûment, on est éclairé et il nous apparaît que la lumière, comme les ténèbres, le bien comme le mal font partie d’un tout, comme l’Unité est un ensemble composé de tout ce qui fait la dualité, le multiple

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

Le blog où se trouvent les satsang est ici

 

 

 

 

Apparemment, en spiritualité il y a souvent distinction entre le bien et le mal, le blanc et le noir, la lumière et les ténèbres. Cette différenciation peut apparaître simpliste, réductrice et pourtant le bien et le mal ne sont pas semblables. Mani, fondateur du manichéisme, soutenait qu’il y avait une lutte entre la lumière et les ténèbres. Mani était un Assyrien né en 274 ou 277 de notre ère. Son nom était d’origine sanskrite et signifiait joyau, perle précieuse. Le mantra « Ôm mani padme hum » a la même racine. Mani était issu d’une famille chrétienne et avait été très influencé par le zoroastrisme et la pensée gréco-bouddhique. Vous voyez, il n’était pas un de ces gurus décrits comme intransigeants, sectaires et le manichéisme n’était pas la caricature que l’acception actuelle de ce mot le laisse supposer.

Dans toutes les spiritualités, les religions, les philosophies on parle de cette dichotomie entre le bien et le mal. Lao-Tse en a parlé et on en voit les traces dans le Tao-Te-King : « Renoncez aux vaines études et vous serez en paix. Combien est petite la différence entre un oui empressé et un oui insincère ! Mais combien est grande la différence entre le bien et le mal ! » (Tao-Te-King extrait du chapitre 20, livre premier)

En philosophie il y a des nuances intermédiaires entre le bien et le mal, le blanc et le noir : il y a toute la palette des gris mais la vérité universelle n’obéit pas obligatoirement aux concepts de la philosophie. Pourtant la pénombre existe. L’être humain est souvent dans la pénombre. Qu’est-ce que cette pénombre ? C’est l’état de confusion où il est quand sa conscience manque de profondeur, d’acuité, quand il croit être ses pensées, ses idées, ses sentiments plutôt que son moi profond ou âme.

Le charme du vain

Les ténèbres, le mal est la dualité et génèrent de la souffrance. Le bien c’est l’unité, La lumière, l’harmonie, la conscience et la paix. Voilà, en résumé, ce qu’est le manichéisme. Le mal est plus évident, plus grossier et c’est pour ça qu’il attire tant de gens. Pour vous donner un exemple familier : ce sont les aliments les moins bons pour la santé qui attirent le plus, le sucre, le sel et le gras. Les carottes, les navets, les poireaux ne font se lever que très peu de monde la nuit pour grignoter.(...à suivre)

 

 

 

Pour lire ce texte en entier cliquez sur ce lien

 

 

e.mail de contact : lavoie.eu@gmail.com

le blog des satsang

Avec un smartphone, ou certaines tablettes, ce blog est moins confortable

Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur.

 

Tag(s) : #spiritualité, #lavoie, #yogaoriginel, #bonheur, #méditation, #bien, #mal

Partager cet article

Repost0