Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qu'est-ce que l'existence ? Est-ce de gagner sa vie: passer son enfance à étudier, sa jeunesse à travailler pour se payer une retraite et quoi ? ce texte vous dit ce qu'est la vie selon les enseignements de la voie de la Liberté. Travailler est utile mais ce n'est pas le but.

 

 

 

Résumé :

 

L'existence n'est pas seulement la vie sociale, sentimentale, professionnelle et familiale. Toutes ces choses peuvent être merveilleuses, en tout cas utiles voir indispensables mais elles ne sont qu'une dimension de l'existence.

 

Ne vivre que pour ça c'est vivre en deux dimensions et il est même possible d'avoir un certain bonheur en vivant de cette façon mais ce bonheur sera aussi en deux dimensions.

 

Il existe une troisième dimension qui donne tout son relief à la vie : c'est la dimension spirituelle. Quand je parle de spiritualité je ne veux pas dire religion. On peut trouver la spiritualité dans une religion mais on peut aussi la trouver en dehors. La spiritualité ce n'est pas la religion qui la porte en elle : c'est la personne.

 

Si cette personne est religieuse, alors elle pensera que la spiritualité lui est venue de la religion, si cette personne n'a pas de religion, elle pensera que la spiritualité lui est venue de Gaïa ou autres concepts alternatifs.

 

La voie de la liberté, la pratique de son yoga-originel vous donne cette dimension spirituelle sans religion. Ce qui n'empêche pas d'avoir une croyance religieuse, par ailleurs, même si ce n'est pas utile à la spiritualité.

 

L'astérisque* renvoie au lexique 

 

 

Beaucoup de gens vivent leur vie en négligeant sa dimension spirituelle. Nombreux sont ceux qui pratiquent, plus ou moins, une religion mais la spiritualité* n'est pas une religion. Il y a des personnes spirituelles qui vivent leur spiritualité à travers une religion, pour des raisons culturelles et s'ils vivent spirituellement dans cette religion ce n'est pas grâce à la religion mais malgré elle. La dimension spirituelle est négligée et pourtant sans elle l'existence n'est que survie et mort à venir.

 

 

La spiritualité n'a pas de dogmes ni d'interdits. La différence est importante. Sur la voie il y a une autre différence: c'est que le guide* est vivant, capable de répondre à qui lui pose des questions. Quand le Christ était incarné, son enseignement était spiritualité. Ceux qui ne l'ont pas connu et qui ont suivi les sermons de ceux qui avaient vu ceux qui l'avaient connu et, plus tard, les évangiles écrites, ceux là ont inventé la religion chrétienne. Il s'est passé la même chose avec Sri Gautama et le bouddhisme, ainsi qu'avec Lao-Tse et le taoïsme, guru Nanak et le sikhisme etc.

 

 

"Celui-qui-sépare n'aime pas l'idée d'un guide vivant "

[Bhaktimàrga 3-1-7]

 

 

La pratique est pratique

 

 

La voie n'est pas une religion ni un yoga*, comme on l'entend en occident: il n'y a pas de postures ni de mantras sur la voie-originelle. Ce qu'il y a c'est l'Agya*, un socle, une sadhàna faite de trois pieds dont la Méditation* sans pensée. C'est pratique. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu quoi que ce soit pour pratiquer.

 

 

La pratique de la voie est...pratique ! Il suffit d'appliquer les quatre techniques de Méditation montrées durant la Révélation*, à l'ashram nandi-àlaya, en France et de suivre son Agya. Vous voyez; il n'est pas besoin d'aller en Inde !

 

Ensuite on voit, dans sa vie, un discernement venir, le discernement de ce qui est important et de ce qui l'est moins. Vous savez, il y a des gens qui dépensent des fortunes en psychanalyse et/ou en coaching sans même en arriver là !

 

 

La grande escroquerie

 

 

La société d'aujourd'hui cherche à vous faire croire

que la réussite passe par le travail

et comme il y a de plus en plus de gens sans travail,

cherchez l'erreur.

Maintenant, il faut du travail, ne plus calculer ses heures

et aller de plus en plus loin en âge

sans être exigeant pour la rétribution.

Attention, il faut consommer quand-même,

pour faire fonctionner l'économie.

 

Mais non ! Se réaliser ne passe pas uniquement par la vie sociale. La Réalisation* la plus importante est spirituelle. Les objectifs de l'entreprise où vous travaillez, si vous avez la chance d'avoir un travail, ne sont pas les vôtres ! Croyez-vous que votre chômage soit celui de l'entreprise aussi, quand elle vous licencie pour deux points de plus ? Croyez-vous que les dirigeants et les actionnaires aient un état d'âme à propos de vous qui restez sans emploi ? Alors ne vous trompez pas de priorité.

 

 

Vous voyez bien que la société humaine n'a pas grand chose d'essentiel à vous offrir.  Il va bien falloir que vous trouviez un autre propos à votre existence, une autre raison de vivre que le travail et la famille. Si vous êtes en vie ce n'est pas que pour travailler, vous marier, vous reproduire. Vous pouvez faire tout ça mais ce n'est pas l'essentiel. Ce qui favorise le plus votre épanouissement c'est de vous réaliser en tant que personne essentielle et irremplaçable. Vous devriez pouvoir jouir de votre vie .

 

 

La vie n'est pas l'existence

 

 

L'existence est faite d'instants collés les uns après les autres et il est bon de n'en rater aucun. La vie est faite de tous ces instants qui, vécus les uns après les autres, forment l'existence en mouvement. Ce mouvement forme des heures, des jours, des mois et des années mais tout est dans l'instant et c'est ça de réaliser sa vie : d'être dans l'instant. C'est le propos de la voie, de retenir l'instant.

 

Ne confondez pas la vie et l'existence. La vie est du domaine spirituel, l'existence est du domaine social. Par l'Observance*, vous pouvez être en phase avec votre nature profonde et accomplir le propos de votre vie, vous épanouir en tant qu'âme*. Rien ne vous empêche, ensuite, d'avoir des enfants ni de ''faire-carrière'', mais en toute connaissance* de cause et sans rater l'essentiel de votre vie.

 

La vie coule en vous et pour y goûter allez où elle coule : en vous. C'est la Méditation, un des trois pieds de l'Agya*. Vous n'avez pas grand chose à faire pour que batte votre cœur, pour que vos poumons respirent, pour que vos yeux voient, pour que vos oreilles entendent, juste il vous faut être vivant.

 

Vous n'êtes pas toujours capable d'être maître de vous. Vous n'êtes pas capable de vrai détachement. Vous n'êtes pas capable de simplicité ni de discerner le vrai du faux. Vous ne savez pas ce qui est bon et ce qui est mauvais ou d'en tenir compte, quand vous le savez. Pourquoi tant de gens fument ? Vous avez tant de courants contraires en vous. Ils vous tirent dans tous les sens. Ils vous remuent et vous ne savez plus où vous en êtes. Vrai ou faux ? Honnêtement.

 

Vous ne pouvez pas toujours savoir où vous en êtes. La voie vous donne l'Agya, pratique spirituelle quotidienne à faire simplement, seul et partout. Il suffit de le faire. Vous pouvez vous réinitialiser. Il y a trois degrés dans cette pratique, en fonction de votre motivation et de votre disponibilité. Ces degrés sont: Marcheur*, Chela* et premie*.

 

 

Satsang en relation:

-Le véritable but de la vie

-le vrai et le faux

-La vraie satisfaction

 

Avec un smartphone, ou certaines tablettes, ce blog est moins confortable.

Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur

Tag(s) : #vérité, #vie, #existence, #but, #yogaoriginel, #lavoie

Partager cet article

Repost 0