Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Royaume est un état de Conscience. Le Christ parlait de lui et disait qu'il était en dedans comme en dehors. Devinez où il est le plus proche, oui: en dedans ! C'est là qu'il faut aller pour s'y rendre et vous devez redevenir pareils à des enfants.

Toute la vérité sur le royaume des cieux

Résumé :

 

Le Christ parlait souvent du Royaume et il disait que ce Royaume était en dedans de nous, comme en dehors. Évidemment, il ne parlait pas d'un lieu. Le Royaume est un état de Conscience et plus encore.

 

Cet état de Conscience est désigné, en Inde, par le mot Satçitananda ou parfaite conscience de la béatitude.

 

Dans cet état règne l'Unité, la parfaite Conscience de la béatitude. Ce Royaume a un roi, Dieu il est en même temps Roi et Royaume. Le propos du yoga-originel est de vous donner les moyens ''techniques'' pour connaître cet état.

 

[l'astérisque* renvoie au lexique]

 

 

Il y a au centre de vous une porte qui mène au Royaume*. Beaucoup croient que ce Royaume est celui des cieux, qu'il est enceint de hauts murs et qu'un portail monumental, gardé par Saint-Pierre, en est l'entrée. Ce Royaume des cieux peut être atteint après son décès, pour y assister à son jugement dernier, y être récompensé de ses bonnes actions et puni de ses mauvaises.

 

 

"L'Un est le un et le deux Créateur et créature,

Roi et Royaume ciel et terre dehors et dedans "

[Bhaktimàrga 1-1-12]

 

 

Mais le Royaume n'a rien à voir avec ces histoires pour enfants et le Christ, parlant de lui, disait :

 

 

'' Si ceux qui vous guident vous disent :

« voici, le Royaume est dans le ciel »,

alors les oiseaux du ciel vous devanceront.

S’ils vous disent : « il est dans la mer »,

alors les poissons vous précéderont ;

mais il est au dedans et il est au dehors de vous.''

 

[L'évangile de Thomas, Logion 3]

 

 

Et aussi

 

 

Ne savez-vous pas que vous êtes un temple de Dieu,

et que l'Esprit de Dieu habite en vous ?

[Corinthiens 3:16]

 

 

"Le corps est le temple où se donner à L'Un, le respecter est Dharma"

[Bhaktimàrga 1-4-20]

 

 

Voilà qui est posé : le Royaume est au dedans de vous, l'Esprit de Dieu habite en vous. Vous aurez compris que ce Royaume n'est pas un lieu physique. S'il n'est pas un lieu physique, il n'en est pas, pour autant, une métaphore : le Royaume est réel et il est possible d'y séjourner de son vivant.

 

 

Ce Royaume est un état de Conscience* transcendant

que la Méditation* profonde, connue en Inde

sous le vocable de ''Dhyàna'' permet d'atteindre.

Pour le connaître il faut s'y rendre et pour ça le vouloir,

en avoir besoin et que ce besoin soit irrépressible.

Pour avoir le désir de connaître le Royaume

il faut avoir conscience du besoin de lui.

 

 

Tant qu'une personne met son espoir de bonheur dans ce que propose la société, dans des personnes, des biens, une position sociale, des honneurs et des jouissances diverses, elle ne peut désirer la Paix* du Royaume. On ne peut courir plusieurs chevaux à la fois. Dans l'évangile de Matthieu il est écrit :

 

 

''Nul ne peut servir deux maîtres ; car, ou il haïra l’un et aimera l’autre,

ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre :

vous ne pouvez servir Dieu et Mammon''.

[Matthieu 6:19-21]

 

 

 

Les pauvres peuvent aimer lire ces lignes; elles ne les dérangent pas et donnent une certaine beauté, légitimité à leur dénuement, mais les riches les détestent. Dans la vie, il n'est pas question de manquer de tout, mais quand une personne possède de quoi la faire vivre dans le luxe plusieurs milliers d'années, croyez-vous qu'elle désire le Royaume ?

 

 

L'argent

 

 

C'est ainsi que le Christ disait que pour un riche l’accès à ce Royaume était impossible, non pas parce qu'il lui était interdit, mais bien parce que le riche ne le désirait pas : c'est lui-même qui s'en interdit l'entrée.

 

La sagesse populaire a coutume de dire que ''l'argent ne fait pas le bonheur '' et c'est une vérité : l'argent ne fait pas le bonheur, s'il offre de nombreuses satisfactions. Dans notre société il est impossible de vivre sans argent, c'est pourquoi la sagesse populaire rajoute ''mais il y contribue''. Il faut de l'argent et il en faut de plus en plus, tant augmente le prix de l'essentiel : logement, énergie, nourriture, vêtements, soins, éducation sans parler des loisirs.

 

La misère est de manquer de l'essentiel, la tempérance est d'avoir cet essentiel et de s'estimer heureux ayant ainsi du temps pour se consacrer à autre chose qu'à l'accumulation de richesses.

 

 

Satisfaction et bonheur

 

 

Ne confondez pas la satisfaction* et le bonheur. En vérité seule la Conscience* de la Béatitude*, du Royaume apporte le bonheur et tout autre moyen est d'avance voué à l'échec. La réussite sentimentale, professionnelle et sociale, si elles apportent la satisfaction, l’épanouissement personnel, n'apportent pas le vrai bonheur, l'irremplaçable, l'unique bonheur qu'apporte, à l'âme*, le retour à son milieu d'origine, en toute Conscience.

 

 

 

Si les réussites sociales n'apportent pas le vrai bonheur elles ne sont pas, pour autant, à refuser si nos mérites nous les procurent. Ce qu'il faut c'est garder chaque chose à sa place, ne pas négliger le Royaume à cause des biens matériels et sentimentaux.

 

 

Nos devoirs

 

 

Quand on est parent on se doit à ses enfants avant même de s’asseoir en Méditation et ainsi pour tous ceux qui dépendent de nous. Nous devons assurer les besoins fondamentaux de ceux qui dépendent de nous, c'est notre dharma* et à cause de cela la vie monastique n'est pas souhaitable pour tous. Mais rien n'empêche d'être en état de Service* dans l'accomplissement de son dharma.

 

 

"Reste dans le Service détaché sinon indifférent,

Ne te crois pas l'auteur de tes œuvres "

[Bhaktimàrga 2-3-9]

 

 

Gagner l'argent nécessaire à la vie de sa famille n'est pas servir Mammon. C'est l’intérêt d'avoir un guide* spirituel vivant : il est à même de vous entendre et de vous conseiller. Aucun livre, aussi saint soit-il, ne peut remplir cet office, même si la solution y est écrite, vous ne saurez pas forcément la voir, la discerner.

 

 

Apprenez à reconnaître le bon arbre à ses fruits :

les fruits d'un bon arbre sont de bons fruits.

 

 

 

Satsang sur ce thème :

 

-Heureux les pauvres en esprit

 

-Renaître à l'enfant intérieur

 

-Le Royaume en premier

 

 

Sur certaines tablettes et smartphones, le blog est moins confortable

si vous le pouvez, visitez-le depuis un ordinateur

Tag(s) : #royaume, #vérité, #yogaoriginel, #lavoie

Partager cet article

Repost 0